Planter sous les arbres, le guide complet

Disposer d’un jardin, c’est un luxe que beaucoup ne peut pas se permettre aujourd’hui faute de manque d’espace. Mais si vous faites parmi ceux qui disposent d’une propriété avec un espace vert, planté un arbre apporte bien des avantages. Qu’il y a-t-il de mieux qu’un jardin remplis d’arbres ? Les arbres ne sont pas seulement esthétiques, ils offrent à la fois de l’ombre et ajoutent du volume au paysage si votre jardin dispose d’un espace assez limité. Le seul bémol avec les arbres, c’est qu’au fur et à mesure qu’ils grandissent, leurs racines se développent et recouvrent toute la zone de votre propriété. Ces dernières se mettent par la suite par absorber toute l’eau sous le sol et fait de l’ombre aux plantes. Toutefois, est-ce que vous savez que vous avez la possibilité de planter sous un arbre ? Oui, il est tout à fait possible de le faire. Seulement il faudra bien choisir l’emplacement, les espèces à planter et commencer petit à petit. Vous souhaitez savoir comment vous y prendre ? Profitez de tous nos conseils dans cet article.

Etape numéro 1 : N’éliminez pas l’arbre

Disposer d’un arbre, c’est mettre en valeur le côté esthétique de son jardin. Alors, pourquoi le couper si vous voulez laisser de la place à vos plantes ? Sachez qu’un arbre est très sensible aux dommages causés à leurs racines ainsi que leurs écorces. Un simple coup de bêche dans la racine et votre arbre risque de mourir.  Alors, si vous souhaitez planter des fleurs sous votre arbre, soyez prudent en creusant autour des racines. Les hêtres, les cerises, les prunes, les cornouillers, les magnolias et les érables sont les espèces d’arbres qui ont des racines très superficielles. Alors, pour planter vos parterres au pied de votre arbre, utilisez une truelle ou un couteau pour creuser. Evitez par la même occasion d’endommager l’écorce qui se situe à la base de l’arbre. La moindre écorchure risque de donner l’occasion aux maladies de proliférer et aux parasites de se frayer un chemin vers l’intérieur de l’arbre et le dévorer de l’intérieur.

Etape numéro 2 : Commencez avec les petites espèces de plantes

Etant donné le fait que vous ne pouvez pas creuser un grand trou sous votre arbre pour planter vos végétaux, il est plus conseillé de commencer par planter des petites espèces. Les types « liner » sont les plus souvent recommandés par les jardiniers, les architectes de jardins et même les paysagistes. Ces espèces sont destinés à être cultiver dans les pépinières et sont un excellent moyen pour donner de la couleur et du style aux espaces verts. De plus, vous n’avez pas besoin de creuser en profondeur pour qu’elles puissent pousser. Pour leur entretien, il est évident qu’au départ, afin qu’elles puissent s’épanouir, vous aurez à les arroser quotidiennement avec une quantité d’eau considérable.

Etape numéro 3 : Cultivez des variétés limitées

Bien sûr, quand on parle de variété, ici il ne s’agit pas de la variété d’arbre mais la variété de plantes à cultiver. Si vous demandez l’avis d’un spécialiste des espaces vert, il vous conseillera sûrement de ne cultiver qu’un seul couple de plantes et de les planter en bandes. Par ailleurs, prêtez attention au choix de l’espèce. Le pachysandre, le lierre ainsi que l’herbe à ruban (Phalaris arundinacea) sont des espèces qui occupent énormément de place.  Privilégiez plutôt les espèces comme le gingembre (Asarum) ou la columbine (Aquilegia).

Etape numéro 4 : Savoir choisir la disposition des plantes

Bien évidemment, lorsqu’on dispose d’un jardin, le but c’est de l’aérer et de lui donner un aspect naturel mais design. Alors, pour garder ce côté naturel, il est préférable de ne pas entourer votre arbre avec une rangée de plantes. Il est plutôt préférable de planter vos végétaux le long du tronc et les laisser s’écouler tout autour de l’arbre. Les tubercules tels que les Foam Flower ou le laurentia, eux, sont des variétés qui savent créer leurs propres limites.

Etape numéro 5 : Privilégiez les espèces aux feuillages attrayants

En l’absence de source de lumière, surtout celle du soleil, les plantes à fleurs ne pourront pas s’épanouir entièrement et vous n’allez pas pouvoir profiter d’une abondance de fleurs tout au long de l’année. Toutefois, afin de profiter d’un espace vert aux couleurs des saisons, nous vous conseillons de privilégier les plantes dont les feuilles sont colorés entre autres le gingembre européen, les fougères japonaises, la hosta, les cloches coralliennes, les herbes japonaises de la forêt connu sous le nom scientifique de Hakonechloa macra ainsi que les faucons pommé. Avec ces espèces, vous allez pouvoir créer un véritable duo de couleurs dans votre jardin.

Étape numéro 6 : Planifier le changement de saison

Le froid et la sécheresse sont les périodes que la grande majorité des plantes craignent. Peu importe la variété de plante que vous avez cultivé au pied de votre arbre, la première année demande toujours plus d’attention et d’entretien pour qu’elles puissent s’épanouir pour les années suivantes. Toutefois, ce sera plus facile tant pour vous que pour vos plantes, si vous choisissez des espèces vivaces qui ne craignent ni la sècheresse ni le froid. Par contre, si vous avez opté pour des espèces qui ont un besoin fréquent d’eau, la technique du paillage pendant l’hiver est recommandé. Pour ce qui est de la saison sèche, il va falloir vous retrousser les manches car l’arrosage devra se faire quotidiennement.

Etape numéro 7 : sachez prévoir la saison de floraison

Pour que vos plantes à fleurs puissent bien se développer, profitez du début du printemps et utiliser des bulbes à fleurs en particuliers le crocus, l’iris nain et le chionodoxa. Un excellent choix serait aussi les éphémères de printemps. Par contre faites attention à la culotte de Dutchman, le trille et les jacinthes car ce sont des espèces qui ont tendances à disparaître lorsque la température augmente même avec un arrosage régulier.

Etape numéro 8 : L’effet surprise

Vous vous demandez sans doute ce qu’un effet surprise vient faire dans la plantation ? Eh bien, c’est aussi simple qu’il ne paraît. Pour donner à votre jardin une petite touche attrayante et esthétique, pensez à ajouter une variété de plante à fleurs aux couleurs vives, inattendue, ou au texture inhabituelle. Il faudra toutefois noter que certaines feuilles aux couleurs vives s’estompent en l’absence de lumière. Il faudra donc veiller à les planter dans l’angle le plus ensoleillé de votre arbre.

Etape numéro 9 : une palette de plantes partout dans le jardin

Pour garder non seulement de la cohérence mais aussi pour que votre jardin soit toujours aussi attrayant, il serait plus judicieux de ne pas se limiter à planter vos parterres au pied de votre arbre. Pensez également à cultiver une palette de plantes partout dans votre jardin surtout dans les coins d’ombre.

Dernière étape : Pouponnez vos végétaux

Pour que vos plantes et votre arbre restent en bonne santé tout au long de l’année, pensez à bien les pouponner. Pour ce faire, pensez à ajouter quelques centimètres de paillis ou du compost organique sur vos végétaux après avoir retourner la terre. De cette façon, le sol sera plus riche en nutriment et vos végétaux pourront bien s’épanouir.

Il est important de savoir que la technique du paillis doit être appliqué chaque année au début du printemps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *